Peinture de boiseries Colomiers

Vous souhaitez repeindre vos boiseries à Colomiers ? Contactez-nous !

06 20 80 06 37

peinture boiserie Colomiers

Les volets, les tours de fenêtre, le portail, la clôture, la terrasse… Tous ces éléments extérieurs subissent les intempéries ce qui a des conséquences sur leur aspect esthétique mais aussi sur leur résistance. Quand ils sont en bois, il est alors indispensable de les protéger notamment grâce à la peinture de boiseries qui va leur redonner un bon coup de neuf !

Le bois en extérieur subit des dégradations qui font qu’il va gonfler et se déformer ce qui va engendrer l’écaillement de son revêtement. Il est donc nécessaire d’utiliser une peinture pour boiserie spécialement conçue à cet effet grâce à ses propriétés.

CONTACTEZ-NOUS AU

06 20 80 06 37

En effet, elle est :

– Microporeuse ce qui signifie qu’elle laisse le bois respirer et permet une bonne évacuation de l’humidité.

– Fongicide et insecticide pour que le bois soit plus résistant.

– Élastique afin de suivre les mouvements du bois.

– Étanche pour résister aux moisissures et aux champignons.

Grâce à ces qualités, la peinture pour boiserie apporte à vos volets, tours de fenêtres, clôtures, portails… une excellente protection afin que ces éléments extérieurs puissent supporter toutes les intempéries sans subir de dégradation. Toutes les peintures pour boiserie que nous utilisons présentes ces atouts que ce soit une peinture :

– Acrylique : Elle est à base d’eau et microporeuse et laisse donc le bois respirer. Cet aspect est essentiel pour éviter que la peinture s’écaille et les infiltrations d’eau.

– Glycéro : elle est à base d’huile et présente une très bonne adhérence ainsi qu’une bonne résistance à l’humidité.

– Alkyde : Elle est à base d’eau et de résine de polyester et présente les avantages de la glycéro et de l’acrylique.

Notre entreprise de couverture à Colomiers effectue l’application de toutes ces peintures de boiserie. Notre professionnel vous recommandera celle qui est la plus adaptée en fonction du support à peindre ou repeindre.

Avant d’appliquer la peinture de boiserie, notre couvreur à Colomiers commence par poser un diagnostic de la surface à peindre en prenant en compte la nature du support c’est-à-dire s’il s’agit d’un bois résineux ou non, l’état de celui-ci (s’il s’agit d’un bois neuf ou non), la présence de réparations à effectuer et son état de propreté. Cela lui permet de choisir le bon type de peinture de bois extérieur.

Ensuite, il doit procéder à la préparation du support. Cette étape consiste à poncer le bois afin d’obtenir une meilleure adhérence de la peinture en plus de renforcer l’étanchéité. D’ailleurs, en cas de bois acide, gras, à fort tanin ou résineux, notre professionnel applique une sous-couche afin d’avoir la meilleure adhérence possible. Une fois le support ainsi préparé, notre couvreur à Colomiers peut alors appliquer la peinture de boiserie en en appliquant deux couches et en effectuant des passes croisées. C’est la meilleure méthode afin d’obtenir un résultat parfait !

Ne laissez pas vos boiseries extérieures se dégrader car elles subissent les affres du temps alors que notre entreprise de couverture à Colomiers peut les repeindre ! Demandez votre devis de peinture de boiseries !

Voir +

Colomiers

La commune de 2 083 ha s'étage sur deux terrasses de la Garonne (la seconde et la troisième, témoin des glaciations) : le terrain argileux (de nombreuses tuileries s'y sont développées au cours des siècles, en particulier l'entreprise Gélis), parsemé de galets, en général plat, mais marqué par les rebords de terrasse ou de rivière, parfois assez abrupts (8 %). La terrasse la plus basse (environ 147 m) est limitrophe de Toulouse à l'est. Elle est pour l'essentiel consacrée à l'industrie aéronautique au nord-est, à la limite avec Blagnac et le quartier Saint-Martin du Touch, et à la nouvelle zone des Ramassiers (mixte logement pavillonnaire et zones de PME). La terrasse la plus élevée (un peu au-dessus de 180 m) à l'ouest, couvre environ deux tiers de la commune.

Les anciens terrains agricoles ont été urbanisés en deux temps : un plan d'urbanisme sur quelques centaines d'hectares vers 1960/1975, (dont la zone industrielle d'En Jacca) qui est pour l'essentiel une ville nouvelle, en bâtiments mixtes, mais où dominent les collectifs, puis, autour, des lotissements ou des résidences couvrant la seconde terrasse.

Deux petits cours d'eau dévalent de la terrasse la plus élevée vers la plus basse en formant deux échancrures, dont l'une a été approfondie par la mise en place d'une quatre voies : le Rival (aujourd'hui busé) et, plus au sud, le ruisseau du Cabirol (ou ruisseau Ramassier).


Nos services

Call Now Button06 20 80 06 37