Peinture de toiture Colomiers

Vous cherchez un moyen d’embellir votre toiture ? Notre peintre de toiture à Colomiers a la solution !

06 20 80 06 37

peinture de toiture Colomiers

peintre de toit Colomiers

Votre toiture doit faire l’objet d’un entretien régulier et toute réparation doit être effectuée rapidement afin qu’il conserve son bon état. Cependant, au fil des années, de façon inéluctable, la couleur du matériau passe et elle devient terne. Pour y remédier, notre peinture de toiture à Colomiers a la solution : repeindre sa toiture !

Repeindre sa toiture permet de lui apporter une protection efficace contre les intempéries et les dégradations tout en améliorant son esthétique. Notre peintre de toiture a différents types de peinture afin de toujours pouvoir vous proposer celle qui convient à votre matériau.

CONTACTEZ-NOUS AU

06 20 80 06 37

Ainsi, il peut appliquer :

– Une peinture pour toit en tuiles : Elle présente de nombreux atouts dont le fait d’être opaque, de résister aux UV, aux intempéries, à la pollution, d’être imperméable. Elle existe en un grand nombre de coloris.

– Une peinture de toit en métal : Elle peut être appliquée sur les bardages prélaqués, l’acier galvanisé non peint, l’aluminium et les alliages légers. La peinture sur toit en métal résiste parfaitement aux intempéries, notre peintre de toiture à Colomiers doit seulement prendre garde à bien retirer toute la rouille du toit avant de l’appliquer.

– Une peinture sur toit en fibrociment : Elle évite l’apparition de moisissures, est imperméable à l’eau et résiste bien aux UV et aux intempéries.

Il est possible de repeindre sa toiture avec ce type de peinture conçue pour cette utilisation en fonction du matériau qui compose votre couverture ou à l’aide d’un hydrofuge coloré. Celui-ci permet de teinter votre toit dans le coloris de votre choix tout en lui apportant une bonne protection contre les infiltrations d’eau. L’avantage de l’hydrofuge coloré est qu’il va raviver les teintes mais aussi les harmoniser. En effet, certaines parties de votre toit sont plus exposées que d’autres au soleil, ce qui joue sur la couleur du matériau. L’hydrofuge coloré rattrape ces différences de tons afin que vous retrouviez un toit d’une couleur égale partout.

Que ce soit la peinture de toit ou l’hydrofuge coloré, ils permettent un bon écoulement de l’eau de pluie qui s’évacue parfaitement au lieu de stagner et de s’imprégner dans le matériau et engendrer des infiltrations d’eau. Cela permet aussi à votre toit de rester propre plus longtemps car les saletés et les poussières sont emportées par l’eau.

Avant de repeindre sa toiture, il est indispensable de commencer par un nettoyage de toiture, ce dont se charge notre peintre de toiture à Colomiers que ce soit avec une brosse et de l’eau ou grâce à l’utilisation d’un appareil haute ou basse pression. Ensuite, il poursuit par l’application d’un produit de démoussage de toiture qui ralentit la repousse des mousses et des lichens. Le support intégralement propre, il est alors possible d’appliquer la peinture de toit.

Vous avez besoin d’un devis de peinture de toit ? Notre peintre de toiture à Colomiers vous le remettra après avoir étudié entièrement votre projet !

Voir +


Colomiers

La commune de 2 083 ha s'étage sur deux terrasses de la Garonne (la seconde et la troisième, témoin des glaciations) : le terrain argileux (de nombreuses tuileries s'y sont développées au cours des siècles, en particulier l'entreprise Gélis), parsemé de galets, en général plat, mais marqué par les rebords de terrasse ou de rivière, parfois assez abrupts (8 %). La terrasse la plus basse (environ 147 m) est limitrophe de Toulouse à l'est. Elle est pour l'essentiel consacrée à l'industrie aéronautique au nord-est, à la limite avec Blagnac et le quartier Saint-Martin du Touch, et à la nouvelle zone des Ramassiers (mixte logement pavillonnaire et zones de PME). La terrasse la plus élevée (un peu au-dessus de 180 m) à l'ouest, couvre environ deux tiers de la commune.

Les anciens terrains agricoles ont été urbanisés en deux temps : un plan d'urbanisme sur quelques centaines d'hectares vers 1960/1975, (dont la zone industrielle d'En Jacca) qui est pour l'essentiel une ville nouvelle, en bâtiments mixtes, mais où dominent les collectifs, puis, autour, des lotissements ou des résidences couvrant la seconde terrasse.

Deux petits cours d'eau dévalent de la terrasse la plus élevée vers la plus basse en formant deux échancrures, dont l'une a été approfondie par la mise en place d'une quatre voies : le Rival (aujourd'hui busé) et, plus au sud, le ruisseau du Cabirol (ou ruisseau Ramassier).


Nos services

Call Now Button06 20 80 06 37